Les sept étapes de la recherche scientifique

Pour parler des étapes de la recherche scientifique, nous devons comprendre comment elles peuvent être articulées. De cette façon, nous comprendrons les axes qui les unissent.

Nous avons un «bagage» théorique qui peut parfois être considéré comme un piège. En effet, une grande partie de nos idées sont inspirées par les apparences ou la partisanerie. Parfois, elles deviennent illusoires et préjugés. Dans ce contexte, il est très dangereux de construire une recherche scientifique. Nous devons rompre avec les idées préconçues et les fausses preuves. Ce n’est qu’alors que nous pourrons construire une recherche avec une base solide.

La théorie est un point fondamental pour la construction de solides propositions et plans de recherche scientifique. La définition des étapes à effectuer et la prédiction des résultats attendus dépendent également de la théorie. Sans cette construction, nous n’aurons pas de propositions valables.

Une proposition de recherche est considérée comme scientifique lorsqu’elle peut être évaluée par des informations issues de la réalité concrète. Cette découverte peut aussi être appelée expérimentation.

Ces trois axes ne sont pas indépendants. Ils sont interconnectés et peuvent se produire plus d’une fois dans le processus de recherche scientifique. La construction ne peut se faire sans la rupture, ni la vérification. Parce que la qualité de cela est associée à la qualité de la construction de la recherche scientifique.

Voir aussi Les meilleures revues scientifiques pour publier des recherches

Les 7 étapes de la recherche scientifique:

Étape 1: La question initiale

Le chercheur pose une question qui l’aide à connaître et à mieux comprendre un phénomène particulier étudié. Cette question initiale doit être claire, réaliste et vraie. Il devrait également aborder ce qui existe déjà et justifier les résultats et les transformations d’une nouvelle étude.

Étape 2: l’exploration

L’exploration du sujet peut se faire de deux manières: la lecture et la collecte de données exploratoires.

Étape 3: Le problème

La question initiale remet en cause un problème qui peut être considéré comme une manière d’interroger l’objet d’étude. Le problème peut être abordé en deux temps:

– Une enquête sur les problèmes possibles est réalisée en mettant en évidence leurs caractéristiques et en les comparant.
– Le problème est choisi sciemment.

Étape 4: Création du modèle d’analyse

À ce stade, les hypothèses ou les questions de l’étude sont créées, et découlent de la définition du problème. Des réponses possibles sont également élaborées à ce stade.

Étape 5: Collecte de données

Cette étape comprend la collecte d’informations afin qu’elles soient confrontées au modèle d’analyse.
La collecte de données ne sert pas uniquement à collecter des informations. Les informations aideront le chercheur d’une manière ou d’une autre dans les étapes futures, telles que le test d’hypothèse. Ainsi, il est important, même lors de la création de l’instrument, de se préoccuper du type d’informations qu’il fournira et de la manière dont il sera analysé.

Étape 6: Analyse des informations

A ce stade, les informations collectées et les résultats sont observés pour comprendre s’ils correspondent aux résultats attendus par les hypothèses ou les questions de recherche. Habituellement, la collecte de données apporte de nouveaux éléments ou d’autres relations qui n’ont pas été initialement envisagés. Dans ce contexte, les faits non considérés sont interprétés et révisés pour comprendre s’il est nécessaire d’affiner les hypothèses et, ainsi, proposer et montrer des réflexions pour de futures recherches.

Étape 7: Les conclusions

Présenter des questions de recherche et des hypothèses. Présenter comment les données ont été collectées et la méthode utilisée. Comparer et commenter les résultats attendus par l’hypothèse avec les résultats obtenus.

Montrer ce que l’étude a trouvé sur l’objet d’étude et ce qui peut être découvert à partir de ses résultats.

fr_FRFrench
fr_FRFrench