iii

Qu’est-ce que l’acné rosacée et quelles sont les causes ?

La rosacée est une maladie cutanée inflammatoire chronique qui touche principalement les adultes, au teint et aux cheveux clairs (pour cette raison, elle est également connue sous le nom de « malédiction des Celtes »). L’apparition de la pathologie dermatologique de la rosacée du visage s’accompagne d’une rougeur localisée principalement sur les joues, le nez, le menton et le front.

La rosacée du visage a tendance à avoir une évolution progressive, de sorte que les symptômes ont tendance à s’aggraver avec le temps: les rougeurs ont tendance à augmenter jusqu’à ce qu’elles deviennent persistantes. Si elle n’est pas traitée correctement, une acné rosacée peut provoquer des lésions cutanées, un gonflement du nez et également affecter la région autour des yeux (rosacée oculaire). Pour certaines personnes, l’évolution de la rosacée est cyclique: les symptômes peuvent s’aggraver pendant une période limitée de quelques semaines ou quelques mois, puis diminuer avant de s’aggraver à nouveau.
La rosacée peut être confondue avec d’autres troubles dermatologiques, comme une allergie cutanée ou un eczéma. Le traitement de la maladie peut contrôler et réduire les signes et symptômes caractéristiques de la maladie.

La rosacée est plus fréquente chez les personnes d’âge moyen, entre 30 et 50 ans, et plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Cependant, celle-ci est plus bénigne chez les femmes que les hommes. La cause spécifique de la rosacée est inconnue, mais elle est liée à une réactivité vasculaire accrue.

Les causes de l’acné rosacée

Les causes qui déterminent l’état pathologique sont inconnues et probablement multifactorielles: il existe une combinaison de facteurs héréditaires, environnementaux, psychologiques et immunologiques qui rend vulnérable à l’apparition de ce trouble dermatologique.

Certains facteurs peuvent aggraver la rosacée du visage en contribuant à augmenter le flux sanguin vers la surface de la peau (les vaisseaux sanguins se dilatent trop facilement, provoquant ainsi des bouffées de chaleur ). Ces facteurs comprennent:

– nourriture ou boissons chaudes, ou épicées;
– consommation d’alcool;
– températures extrêmes: trop froides ou trop chaudes;
– exposition au soleil , au vent;
– états émotionnels: stress, colère ou embarras
– exercice excessif;
– bains chauds, sauna ;
– la ménopause ;
– troubles de la microcirculation;
– infection par la bactérie Helicobacter pylori ;
– prolifération de l’acarien Demodex follicolorum vivant dans les follicules pileux
– utilisation prolongée de corticostéroïdes et de médicaments dilatant les vaisseaux sanguins (pour contrôler la pression artérielle ).

L’alcool et les aliments épicés peuvent provoquer des télangiectasies (dilatation de petits vaisseaux sanguins), certains produits cosmétiques peuvent également aggraver les symptômes et l’inflammation du visage.

Habituellement, la rosacée peut être accompagnée d’acné et de dermatite séborrhéique, et des rougeurs et des démangeaisons des yeux peuvent également survenir.

Conclusion

Le diagnostic de la rosacée doit être différencié de l’acné, de la dermatite séborrhéique et de la dermatite hormono-dépendante provoquée par l’utilisation externe à long terme de pommades ou de cosmétiques contenant des glucocorticoïdes sur le visage. Les symptômes sont très similaires à ceux de la rosacée.

fr_FRFrench
fr_FRFrench