Comment se comporter lors de l’entretien d’embauche

Vous avez été sélectionné pour l’entretien tant attendu! Vous avez passé en revue votre CV, vous avez imprimé une copie à remettre au recruteur, vous vous êtes habillé de manière appropriée, vous avez étudié l’entreprise et passé en revue mentalement les principales questions auxquelles vous pourriez être susceptible de répondre. Maintenant, un seul détail manque: comment se comporter lors des entretiens. Dois-je saluer le recruteur de manière formelle ou informelle? Voici quelques conseils :

1. Ponctualité

C’est basique, mais ça ne coûte pas de le rappeler: Planifier d’arriver à l’heure prévue pour l’entretien est essentiel. Et si quelque chose se passe mal? Que faire si quelque chose d’inattendu se produit et que vous ne pouvez pas vous y rendre à temps? Mieux vaut abandonner ou être en retard sans rien dire?

Les recruteurs savent que des imprévus peuvent se produire, en particulier dans les grandes agglomérations. L’astuce consiste à informer le plus vite possible que vous serez en retard (valable pour les retards petits et grands), en faisant preuve de respect pour le recruteur. Cette attitude sera également évaluée.

2. Attendre dans la salle d’attente

Que ce soit à la réception ou dans la salle où aura lieu l’entretien, vous n’avez pas à ressembler à un robot: asseyez-vous confortablement, mais sans exagération! Le corps parle et, à ce moment-là, vous voulez montrer de l’intérêt et de l’énergie.

Restez bien assis et confortable, sans avoir l’air d’être allongé sur le canapé de votre maison. Et tant que l’anxiété suscitée par l’entretien est grande, restez assis. Marcher d’un côté à l’autre de la pièce, taper du pied ou se ronger les ongles sont des attitudes qui n’aideront en rien, en plus de montrer peu de contrôle émotionnel.

3. Le recruteur fait son entrée

Vous êtes assis dans la salle d’entretien et le recruteur arrive. Quelle est la bonne façon de le saluer? Un bonjour discret, pour garder vos distances et ne pas avoir l’air trop excité…

L’astuce est très objective: toujours se lever lorsque le recruteur entre. Lorsque le candidat ne se lève pas, cela peut être interprété comme un manque d’empathie ou de politesse.

Levez-vous et saluez le recruteur avec une poignée de main ferme (il n’est pas nécessaire de vous écraser la main, mais cela est toujours mieux qu’une poignée de main lâche et découragée). Le recruteur veut ressentir “une énergie positive, signe que le candidat est heureux pour cet entretien”. Par conséquent, lorsque vous saluez le recruteur, montrez un sourire, un visage ouvert et réceptif, regardez le dans les yeux et créez un lien avec la personne qui mènera l’entretien.

4. Je suis nerveux. Puis-je dire cela au recruteur?

Selon le poste, si le candidat est très nerveux, il peut déjà être hors du processus. Les recruteurs essaient généralement de mettre le candidat à l’aise au moins une fois. Si on vous demande: “Êtes-vous nerveux?” (et vous l’êtes), vous pouvez dire que vous l’êtes un peu, mais ne prolongez pas le sujet ou pensez qu’avec cela vous avez une excuse. La clé ici est d’essayer de vous reprendre rapidement et de montrer que vous avez un contrôle émotionnel.

5. Téléphone portable et autres disctractions

Éteignez votre téléphone et oubliez qu’il existe. Si vous avez un cas très spécial, informez-en l’enquêteur dès le début. Dites, par exemple: “Puis-je demander une faveur? J’ai un problème avec mon fils, il est à l’hôpital et j’ai peut-être besoin de répondre au téléphone. Ça ne vous dérange pas ? ”

Vous avez oublié de raccrocher et le téléphone portable a sonné au milieu de l’entretien? Vous n’avez pas à paniquer. Éteignez immédiatement l’appareil, présentez vos excuses et agissez naturellement, comme si cela ne s’était pas produit.

Apparence

Un autre conseil de base qui mérite d’être rappelé est de prendre soin de votre apparence. Ne pas utiliser trop de parfum, se brosser les dents, se doucher et bien habiller.

Site emploi pithiviers

fr_FRFrench
fr_FRFrench